Est-ce que l’acier inoxydable est une technologie du passé pour les Bioprocess ?

Inline forged

Le développement le plus récent et le plus prometteur en bioprocess est les composants à usage unique. Ces derniers remplacent rapidement l’acier inoxydable en tant que matériau idéal pour de nombreux ingénieurs en bioprocess. Mais à quel point est-ce vrai ? Pourrions-nous être perdants en nous détournant de l’acier inoxydable ? Marc Pelletier, Directeur de CRB, et Mark Embury de chez ASEPCO, partie intégrante de Watson-Marlow Fluid Technology Group (WMFTG) ont récemment dévoilé la vanne en ligne ASEPCO. Ils débattent de l’obsolescence éventuelle de l’acier inoxydable dans un nouvel article, publié aujourd’hui.

Les technologies à usage unique ont leurs avantages, notamment pour éviter la contamination, car elles éliminent la nécessité de nettoyage. Cela se révèle particulièrement important afin de satisfaire aux exigences réglementaires, une considération essentielle pour les ingénieurs de process biopharmaceutique. Les coûts initiaux sont également nettement inférieurs à ceux des composants en acier inoxydable, ce qui permet de réduire les montants des processus de reconception. En Europe occidentale, plus de la moitié des experts en bioprocess interrogés ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce qu’une installation basée seulement sur des composants à usage unique intervienne d’ici cinq ans. De plus, le marché des bioprocess à usage unique en Europe devrait représenter 2,09 milliards de dollars à l’horizon 2024.

L’usage unique ne va cependant pas sans difficulté. Bien que les coûts initiaux soient moins élevés, la fourniture continue de composants peut générer des dépenses importantes. Dans la même enquête, les principales raisons de la non-utilisation de consommables à usage unique en Europe comprenaient le coût ainsi que les préoccupations relatives aux substances relargables et extractables. L’effet d’échelle est également un problème, l’acier inoxydable offrant toujours la meilleure option pour les bioprocess à grande échelle. Ces préoccupations de l’industrie font également face aux pressions externes croissantes concernant l’impact environnemental des produits à usage unique.

Le recours à un seul système pourrait-il limiter le potentiel de développement dans le domaine des bioprocess ? Dans cet article, Marc Pelletier et Mark Embury partagent leurs expériences combinées dans le domaine des bioprocess pour débattre des avantages et des limites de l’acier inoxydable et des technologies à usage unique. Téléchargez l’article pour obtenir les dernières informations de nos experts de l’industrie.

  • Trouver un distributeur

  • Trouver un distributeur

  • Aide & Conseils

    Téléphone: (289) 588-1988

    Contactez-nous