Vivre plus longtemps prolonge la durée de consommation de médicaments : L’industrie pharmaceutique peut-elle relever le défi en produisant des médicaments de manière plus efficace ?

Continuous processing

L’industrie pharmaceutique est confrontée à un défi qu’elle a partiellement engendré. 

Les produits de l’industrie ont été si efficaces pour prolonger l’espérance de vie, que le coût total lié à la consommation de médicaments repousse les limites de leur accessibilité dans le monde entier. Afin d’étudier la manière dont les sociétés pharmaceutiques peuvent réagir, WMFTG a collaboré avec des experts de premier plan de l’industrie, pour envisager les différentes manières permettant à la production pharmaceutique de fournir de nouveaux médicaments, plus rapidement et à moindre coût, en réponse aux besoins toujours plus importants d’une population vieillissante et de budgets de santé toujours plus serrés. 

Le nouveau rapport, publié aujourd’hui, a été coécrit par le « National Institute for Bioprocessing Research and Training, O’Hara Technologies » et Watson-Marlow Fluid Technology Group. 

L’espérance de vie moyenne en France a augmenté de dix ans depuis 1960.Cette augmentation exerce une pression sur les systèmes de santé en raison de l’augmentation conséquente du nombre de personnes souffrant de maladies chroniques. Le coût du traitement d’un plus grand nombre de patients a obligé les entreprises pharmaceutiques à fournir des médicaments de manière toujours plus efficace. C’est particulièrement vrai en Europe, où les restrictions de financement des gouvernements se traduisent par des contraintes sévères sur les taux de remboursement des médicaments. Cette contrainte est importante à toutes les étapes du développement et de la fabrication des médicaments, afin de réduire les coûts au minimum.

La production de nouveaux médicaments s’est appuyée sur les récents progrès des technologies de fabrication, mais des innovations sont encore nécessaires. L’article, co-écrit par les leaders de l’industrie John Milne, directeur de la formation au « National Institute for Bioprocessing Research », Jim Marjeram, directeur de la technologie chez O’Hara Technologies, et le Dr Chris Palmer, responsable des produits « tubes » chez WMFTG, traite de la croissance de la production en continu et de son impact sur la production pharmaceutique.

« La production en continu n’est pas un concept nouveau », commente Jim Marjeram. « L’industrie pharmaceutique a été relativement lente à l’adopter, en partie en raison de préoccupations réglementaires. Après toutes ces années, l’industrie pharmaceutique comprend maintenant les avantages commerciaux de la production en continu, et nous commençons à voir un attrait pour cette technologie. »

John Milne ajoute : « La mise en œuvre de la production en continu pose de nombreux défis techniques, notamment l’intégration de procédés variés et le respect des exigences réglementaires. Cela ne doit pas nous dissuader d’adopter de nouvelles techniques, mais exige une réflexion approfondie lors de la conception des solutions optimales pour les différents procédés. »

Téléchargez l’article pour en savoir plus sur ces experts, qui apportent leur point de vue unique sur la production en continu dans l’industrie pharmaceutique.

  • Trouver un distributeur

  • Trouver un distributeur

  • Aide & Conseils

    Téléphone: +33 (0) 1 34 87 12 12

    Fax: +33 (0) 1 34 87 12 13

    Contactez-nous